Introduction

Le cours de culture scientifique a pour objectif premier de présenter l’évolution des grandes idées scientifiques au cours du temps de manière à mieux les appréhender et surtout à mieux les comprendre. Toutes les sciences seront concernées, les sciences physiques, les mathématiques, la physique, la biologie, les sciences sociales et humaines, la philosophie, la sociologie, la psychologie, … Le deuxième objectif de ce cours est de contextualiser l’émergence des grandes idées scientifiques, de les resituer dans les périodes historiques de leurs apparitions. Le troisième objectif est d’humaniser les sciences en prenant en compte la vie, professionnelle et privé, des scientifiques et les institutions dans lesquelles ils ont travaillé. Le quatrième objectif de ce cours est d’aller vers une connaissance transversale des sciences pour faire émerger un citoyen cultivé, possédant des humanités et un sens critique.

résumé

Objectifs :

  • Présenter l’évolution des idées scientifiques au cours du temps,
  • Ouvrir une réflexion pour comprendre les grandes évolutions scientifiques de notre époque,
  • Permettre d’aller vers un citoyen cultivé et possédant des humanités et un sens critique.

Plan :

  • Séance 1 : Invitation à une introduction à l’histoire des sciences.
  • Séance 2 : Les grandes controverses scientifiques.
  • Séance 3 : Les nouvelles technologies : révolution culturelle et cognitive.
  • Séance 4 : Faire société ? Les sciences et la technologie face aux grands défis de notre société.

Contenu

Titre : Culture scientifique

Champs disciplinaires : histoire, épistémologie, philosophie des sciences et techniques

Objectifs :

  • Présenter l’évolution des idées scientifiques au cours du temps, qu’elles soient du domaine des sciences physiques ou sociales et humaines, en les contextualisant (étude de la période historique de leurs apparitions) et en les humanisant (raconter la vie des scientifiques),
  • Ouvrir la réflexion, à partir de la connaissance du développement au cours du temps des idées scientifiques, pour comprendre les grandes évolutions scientifiques de notre époque et leurs conséquences hypothétiques dans le futur,
  • Permettre d’aller vers une connaissance transversale des sciences pour faire émerger un citoyen cultivé, possédant des humanités et un sens critique.

Plan

Séance 1 :

Invitation à une introduction à l’histoire des sciences (on prendra l’exemple des mathématiques avec la vie du mathématicien Alexandre Grothendieck). Réflexion sur les grandes problématiques de l’histoire des sciences à travers l’étude des moments forts de l’épistémologie (la méthode) et de la philosophie (le questionnement) des sciences (présentation des apports de Platon, Aristote, Bacon, Descartes, Kant, Bachelard, Popper, Kuhn, Feyerabend). Présentation des grands moments (apports des différentes civilisations situées historiquement) de l’histoire des sciences, de l’émergence des institutions scientifiques (des universités, académies et écoles d’ingénieurs), du passage du philosophe de la nature au scientifique, et, bien sûr, d’une étude de la notion de progrès en sciences.

Séance 2 :

Les grandes controverses scientifiques : qu’est-ce qu’une controverse scientifique ? A quoi ça sert ? Son champ d’application ? Quelques exemples : l’invention du calcul différentiel (Newton-Leibniz), l’observation des ondes gravitationnelles (Einstein), l’âge de la Terre (Ussher-Buffon-Thomson-Patterson), la génération spontanée (Pasteur-Pouchet), la tectonique des plaques (Wegener), la mémoire de l’eau (Benveniste), le dérèglement climatique (beaucoup de scientifiques dont … Claude Allègre), et évidemment, qu’est-ce que l’Univers et qu’est-ce que la réalité (la théorie du Big Bang dans l’infiniment grand et la théorie quantique dans l’infiniment petit élaborées au début du XXe siècle permettent d’apporter une réponse scientifique aux questions de l’origine de l’Univers et de l’existence de la réalité).

Séance 3 :

Les nouvelles technologies : révolution culturelle et cognitive (Michel Serres). Une histoire de l’informatique, de la Pascaline aux premiers ordinateurs aux lendemains de la seconde guerre mondiale, la vie tragique d’Alan Turing. Une histoire de la microinformatique, de l’avènement de l’ordinateur personnel dans les années 1970-1980 à la révolution du numérique à la fin du XXe siècle. L’intelligence artificielle : faut-il sauver l’intelligence humaine face à l’intelligence artificielle ?

Séance 4 :

Faire société ? Les sciences et la technologie face aux grands défis de notre société : dérèglement climatique (disparition des espèces vivantes), transition énergétique (finitude et surexploitation des réserves du sol), surpopulation et émancipation féminine (l’exemple emblématique de Marie Curie), révolution numérique (électronique, informatique, robotisation et … intelligence artificielle) : la fin de l’emploi et la possibilité d’un revenu universel. Conclusion :  quelle société voulons-nous pour demain ?