Césure

A titre exceptionnel, sur demande motivée du doctorant, une période de césure insécable d’une durée maximale d’une année peut intervenir une seule fois. Durant cette période, le doctorant suspend temporairement sa formation et son travail de recherche, mais peut demeurer inscrit, s’il le souhaite, au sein de son établissement. Cette période n’est pas comptabilisée dans la durée de la thèse. L’établissement garantit au doctorant qui suspend sa scolarité son inscription au sein de la formation doctorale à la fin de la période de césure.

Selon l’article 14 de l’arrêté du 25 mai 2016, toute demande de césure est assujettie à la décision du chef d’établissement après accord de l’employeur, le cas échéant, et avis du directeur de thèse et du directeur de l’école doctorale.

Télécharger la demande et les modalités

Recherche

Menu principal

Haut de page